Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

La Domobox II

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 22
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
La Domobox II
Les nouveautés
Le coeur composé d'une IPX800v2
En résumé
Toutes les pages

Vous vous souvenez peut être de la Domobox que j'ai monté dans mon placard pour héberger tous mes appareils de domotique ainsi qu'un PC/Homeseer et son onduleur ?

J'ai utilisé cette Domobox pendant plusieurs années ...

Cette Domobox se ferme à l'aide de 2 planches en bois. Une fois fermée, elle prend tout le bas d'un placard. Un système de 2 ventilateurs régule la température. Ce système est piloté par Homeseer, assisté de sondes DS18B20 sur un bus 1-wire. Homeseer détecte les hausses de température et démarre les ventilateurs selon le besoin. Si la chaleur ne baisse pas, un système de mail/SMS me prévient.

Aujourd'hui, mon PC et ma domotique (basée principalement sur le protocole X10 et 1-wire) deviennent obsolètes. Celà fait 12 ans que je m'amuse avec les mêmes modules. Il est temps de faire une bilan et de passer à quelque chose de plus robuste. Il est temps d'ajouter de nouvelles fonctionnalités à la maison.

Bilan de la Domobox 1

Si je fais un bilan de ces dernières années, il y a plusieurs points positifs et plusieurs points négatifs qui me viennent à l'esprit. Je dois les prendre en compte pour améliorer ma prochaine Domobox:

  1. (+) Espace peu soumis à la poussière (peu de nettoyage requis)
  2. (-) PC en surchauffe durant l'été (mais jamais de matériel cassé à cause de la chaleur)
  3. (-) PC de domotique allumé 24h/24 (Consommation importante car alim de 400w)
  4. (-) Technologie X10 fortement parasitée. Surtout autour de la domobox ( difficile d'allumer les appareils de la Domobox via X10 )
  5. (-) Domobox trop petite pour pouvoir suivre les nouveautés de Domotique
  6. (-) Prises électriques pas assez nombreuses, d'où ajout de multiprises qui ne facilitent pas la gestion de l'espace
  7. (-) Windows n'est pas un bon OS car sa maintenance est trop lourde. Il faut s'en arrêt le mettre à jour, vérifier sa sécurité et ses drivers. Et même si on touche peu aux logiciels du PC, on finit par avoir des écrans bleus qu'il faut alors corriger de peur que ce soit le début d'une panne matérielle.
  8. (-) J'ai passé des années à développer des scripts vbscript/bat/php. Aujourd'hui, je me rends compte que c'est dur de maintenir tous ces scripts. Je souhaite revoir mon architecture en utilisant plus les box du marché offrant certains avantages (plus économes, mises à jour régulières sans effort, etc).

Les idées qui m'ont menées à la Domobox II

Pour commencer, j'ai décidé de déplacer la Domobox dans mon garage pour avoir plus de place, mais aussi pour accueillir plus de fonctionnalités comme la gestion de la consommation électrique, la gestion de la consommation d'eau, etc.

Au garage, je pense que j'aurais moins de mal pour modifier et faire évoluer mon installation. Je n'aurais pas de bruit dans la maison. Il me reste une crainte coté chaleur. J'ai peur que la Domobox chauffe trop. Mon garage est bien isolé, il possède un ballon solaire qui maintient une température minimale satisfaisante en hiver. Mais ma crainte est pour l'été et ses pointes de chaleur. Dans un premier temps, je vais équiper la Domobox du même système de refroidissement que la précédente. 3 Ventilateurs en haut du meuble, régulés par un thermostat placé dans la Domobox. Si celà ne suffit pas, j'ajouterais un tuyau qui prend l'air depuis le vide sanitaire (air plus frais que le garage; air à portée de la nouvelle Domobox).

Pour la technologie, je n'ai plus trop envie d'utiliser du X10. Il me reste beaucoup de modules à remplacer, mais je vais tous les supprimer pour passer à du Zwave + 1-wire + des cartes relais IPX800 (de GCE Electronics). Je ne veux pas faire un bilan du X10 dans cet article, mais il faut tout de même dire que ce protocole est peu fiable. Au cours de ces dernières années, j'ai vu ma porte de garage s'ouvrir sans aucune raison ! Un simple code X10 parasité pouvant se transformer en un autre code et voilà ...On peut contourner ces problèmes, mais chaque contournement complexifie l'installation ...

Enfin pour les prises de courant, j'ai décidé d'en cabler un maximum pour éviter les multiprises. Dans un premiers temps, j'ai mis 14 prises 220v. 2 prises sont alimentés directement depuis mon compteur électrique situé à 2 mètres). Les 12 autres sont derrières un onduleur UPS. La moitié de ces 12 prises sont pilotables par une carte IPX800 v2. L'objectif est de pouvoir redémarrer les appareils connectés sur ces prises depuis Internet (exemple : pour redémarrer son routeur, sa Zibase, un disque dur USB, sa Freebox, etc).


La Domobox II

Je vous présente donc ma nouvelle Domobox. En service depuis 3 mois, tous les appareils ne sont pas encore opérationnels. Je suis toujours en train de migrer des fonctionnalités. Il me reste notamment Homeseer que je souhaite supprimer, mais c'est un peu long.

J'ai écrit sur la photo pour vous expliquer les différents appareils qui sont hébergés.

En haut, les ventilateurs qui régulent le flux d'air. Sur le coté, le Digimax qui contrôle la chaleur en haut du meuble. Sous le digimax, un nouveau venu, il s'agit du modem qui lit régulièrement ma consommation EDF. Sur la même étagère, on trouve un CM11F (utilisé sous linux), un capteur de fumée et un boitier noir qui détecte les coupures de courant (Fabrication maison dont je vous reparlerais dans un futur article).

Sur la seconde étagère en partant du haut, on trouve la Freebox v5, le routeur WNDR3700 (avec un firmware DD WRT), une carte IPX800v2 et un module SPA3102 qui va bientôt fonctionner avec mon asterisk.

Ensuite, on passe à l'étage du milieu ou l'on trouve une Vera2, un eeePC 701 sous linux, et un switch réseau. Le pc linux reprend petit à petit toutes les fonctionnalités que je n'arrive pas à mettre dans la Vera ou la Zibase. Il héberge également un reverse proxy Apache qui me permet de translater les flux de toutes mes caméras sur le port 80 (En fait, ce port est plus facile à accéder de puis mon travail car un firewall m'emêche de voir les autres ports).

Sur l'avant dernière étagère, on trouve mon NAS NSLU2, son disque et un OW-SERVER. Le OW-SERVER est un de mes derniers jouets. C'est un serveur web qui gère le réseau 1-wire. Il n'est pas complétement opérationnel, je vous en parlerais dans un nouvel article.

Pour finir, le dernier étage est là pour accueiller un onduleur et un mini pc. A ce jour, je n'ai pas d'autres PC, mais dernièrement, je me suis mis à la Zibase.

Ce n'est pas fini, deux appareils sont sur le coté de la Domobox. Il s'agit de la caméra de surveillance (la fameuse AXIS 206) et de mon solarlog (Serveur web qui monitore mon installation de photovoltaïque).

C'est terminé pour la présentation des différents appareils. Pour continuer cet article, je vous propose de vous présenter le coeur de la Domobox. L'appareil qui permet de contrôler l'alimentation de cette Domobox, il s'agit de la carte IPX 800 v2 de la société GCE Electronics.


Installation d'une IPX800

Lorsque GCE Electronics a sorti sa carte IPX800, j'ai tout de suite été séduit par le produit. Cette carte est autonome, elle possède un serveur web qui est personnalisable. La carte gère des entrées et des sorties. Elle permet aussi de gérer des commandes grâces à ses timers qu'on peut programmer en mode On ou Off ou Fugitif. Le mode fugitif est un mode ou la carte fait un on/off rapide avec un temps d'attente entre les deux ordres.

Ces principales fonctions :

  • 4, 16 et 32Mbits de mémoire pour personnaliser votre site web.
  • Mémorisation de l'état des relais si coupure secteur.
  • Relais 250V / 10A
  • Assignations des entrées vers les relais de son choix.
  • Gestion de seuil sur les 2 entrées analogiques (mode thermostat).
  • Mode timer pour déclenchement différé des relais.
  • Alerte email avec messages personnalisables.
  • Serveur NTP configurable.
  • Réglages réseaux avancées.
  • Initialisation soft (pas de clac relais au démarrage).

Quand j'ai fabriqué ma Domobox, j'ai inséré une de ces cartes sur le fond. L'IPX800 v2 est derrière mon onduleur, elle est cablée pour piloter 6 des prises qui sont à droites de la Domobox : Une prise à chaque étage du Meuble.

En utilisant l'interface, je peux donc piloter les ventilateurs, la freebox, le routeur, la caméra ou les disques durs USB. Un simple appel http et je peux redémarrer ces appareils.

Configuration et Pilotage

Une fois connecté à votre réseau local (LAN), la carte IPX800 recherche un serveur DHCP pour s'attribuer une adresse IP. Ensuite, vous pouvez accéder la carte à l'aide de votre navigateur web. A la première connexion, la carte n'a pas de mot de passe. Il vous faudra aller dans le menu Configuration pour vite protéger son accès par votre mot de passe. Il n'est pas possible de gérer plusieurs comptes. La carte propose un mot de passe unique.

L'écran principal est l'écran "Home". Sur cet écran, vous visualisez l'état des relais ("relay status"). Un point vert signifie que le relai est en contact fermé, sinon il est en contact ouvert. Vous pouvez cliquer sur le point pour envoyer un ordre et inverser le statut du rélai.

La section "Fugitif Mode" permet d'envoyer un ordre on/off rapide avec un léger temps d'attente entre les deux appels. C'est intéressant pour piloter les télérupteurs ou les automatismes de portail.

Tout en bas, vous voyez l'état des entrées analogiques et des entrées digitales. Les entrées se mettent à jour sans que vous ayez besoin de rafraichir la page web.

Cet écran "Home" est presque suffisant pour tout voir et piloter !

Le second écran concerne les modes de commandes. Le premier mode est le "Preset mode". Il permet de commuter en même temps les 8 relais dans l'état que vous souhaitez.

Ensuite vient le mode On/Off et le mode Fugitif qui permettent de commander les relais un à un. La valeur "Set Delay" est utilisée en mode Figitif. Il s'agit du temps que le système attendra entre la commande On et Off. Une valeur 2 correspond à un temps d'1 seconde.

L'écran iPreset est un résumé de l'écran Preset pour smartphone. Il permet de piloter les relais un à un.

Vient ensuite la page des Timers. Cette page est intéressante pour que votre carte soit autonome sur certaines commandes. Dans l'exemple ci-dessous, j'ai programmé deux timers (= 2 évènements):

  • Ordre Fugitif (On puis Off) sur le relay 1. Planifié à 5h du matin, celà me permet de redémarrer ma Freebox tous les matins
  • Deux ordres pour mettre à Off le relai 2 de 10 à 21h. Ces ordres me servent à piloter le système de refroidissement de la Domobox (Remarque : J'ai connecté mon système sur le contact repos du relai. Donc c'est bien l'ordre Off qui allume et l'ordre On qui éteint mon système de refroidissement).

La valeur "Set Time" permet de configurer le décalage de votre fuseau horaire. Donc au départ, pensez à bien vérifier l'heure de votre carte IPX800.

L'écran DDNS permet de configurer un nom de domaine sur votre carte IPX800. Je n'utilise pas ce type de service, donc je ne sais pas vous en dire plus.

Enfin la page qui permet de choisir le port de votre carte IPX800. Utilisez de préférence le port 80 ou 443 car ils sont accessibles partout (dans la plupart des entreprises).

Finalement, c'est la page configuration qui vous permet de changer le mot de passe et les paramètres réseaux.

Pilotez l'IPX800 en HTTP

Je n'ai pas personnalisé la carte IPX800. On trouve sur Internet des articles qui expliquent comment modifier l'interface web de la carte IPX800.

Vous pouvez aussi directement piloter votre carte depuis la Zibase, Homeseer ou vous propres scripts en utilisant simplement les commandes HTTP.

Exemple 1:

http://IP_CARTE_IPX800/status.xml donne l'état des relais et des entrées.

Résultats:

<response>
<led0>0</led0>
<led1>0</led1>
<led2>1</led2>
<led3>0</led3>
<led4>0</led4>
<led5>0</led5>
<led6>0</led6>
<led7>0</led7>
<btn0>up</btn0>
<btn1>up</btn1>
<btn2>up</btn2>
<btn3>up</btn3>
<an1>0</an1>
<an2>0</an2>
<time0>22:33:29</time0>
</response>

Exemple 2:

http://IP_CARTE_IPX800/preset.htm?led1=1&led2=1 enclenche le relais 1 et 2

Exemple 3:

http://IP_CARTE_IPX800/preset.htm?led1=1&RLY2=1 enclenche le relais 1 et le relais 2 mais le relais 2 s'ouvre après un délai prédéfini. Si on rajoute &delay=2 le relai s'ouvre au bout d'une seconde.

Sur la base de ces 3 exemples, vous pouvez facilement imaginer l'intégration de ces commandes dans une Zibase, une Vera, Homeseer, ou tout simplement dans des scripts personnalisés. On peut enchainer plusieurs commandes à la suite. On peut aussi cumuler ces commandes dans la même URL (Voir Exemple 2).

Pour finir, je précise que chaque relai à une position travail (qui correspond à la commande On) et une position repos (qui correspond à la commande Off). Vous pouvez choisir l'un ou l'autre des contacts à votre convenance (pensez à minimiser le temps de travail du relai pour augmenter sa durée de vie).


En résumé

Lorsque je ferme la Domobox II, je viens aimanter une plaque de plexiglas sur la face avant. Cette plaque transparente permet de visualiser tous les voyants, comme ca, on peut jeter un coup d'oeil lorsque l'on passe devant.

Tout est jointé au mur, les seules entrées d'air sont dessous (pour prendre l'air le plus frais possible). Une fois fermée, les seules évacuations sont sur le dessus du meuble, aux endroits ou les 3 ventilateurs sont fixés. L'intérieur reste donc relativement à l'abri de la poussière.

Je n'ai pas terminé de tout monter, mais maintenant, vous comprenez pourquoi le site TLD a de nouveaux articles depuis quelques mois. En fait, je refais mon installation et à cette occasion, j'utilise mon site pour faire un peu de documentation et pour partager mon expérience.

Je vais continuer comme ca, et je posterais de nouveaux articles à chaque nouvelle fonctionnalité que j'ajoute dans ma Domobox II.

Je n'ai pas utilisé toutes mes photos pour écrire cet article, vous pouvez également consulter mon album picasa sur ce sujet.

Ils en parlent aussi

Lorsque je recherchais des infos sur la carte IPX800, j'ai trouvé ces sites qui m'ont bien aidés:

Dernièrement, le forum TLD vient de s'équiper d'une section dédiée à cette carte. N'oubliez pas d'aller y faire un passage : IPX800 sur TLD

 

Cet article vous est proposé par Domotics: Domotics habite dans la région Toulousaine. Il est ingénieur en informatique et électronicien amateur. La domotique est pour lui une passion qu'il pratique depuis 1999. En 2003, il décide de partager ses expériences sur le magazine et le forum de touteladomotique.com

 

Mise à jour le Dimanche, 06 Novembre 2011 21:12  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Les Flux RSS de TLD
Instagram

Produits Partenaires

GCE Electronics est partenaire de Touteladomotique.com RFXCOM.com est partenaire de Touteladomotique.com



Liens Utiles

Boutiques Partenaires

Liens Utiles

Un don pour TLD ?

Pourquoi faire un don ?

Publicité

Espaces publicitaires à louer
Contactez-nous

Connexion